La revue

Metz & sa région en récits

Revue locale & artisanale de reportages de proximité, au croisement de l’information, de la littérature et des arts graphiques, Court Circuit propose un numéro par saison et traite un thème par numéro. Chaque trimestre, de 140 à 148 pages de récits, de portraits, d’enquêtes, d’immersions… À l’exigence d’une écriture de qualité, s’ajoute le recours à toutes les formes modernes du journalisme : reportages dessinés, récits graphiques et illustrés, portfolios… Court Circuit, c’est l’avènement du grand reportage au coin de ma rue.

S’affranchir de la dictature de l’instant

Alors que le public affirme avoir de moins en moins confiance dans la presse écrite traditionnelle dont il se détourne progressivement, à l’heure des courses au buzz et à l’ère du digital, une nouvelle forme éditoriale est apparue avec succès ces dernières années : des revues, ou mooks, contraction anglaise de magazine et de books. Il n’en existe aucune déclinaison locale, alors même que la vie locale se prête parfaitement à l’exercice du reportage sous toutes ses formes. Court Circuit se propose de prendre le temps de raconter l’époque et de raconter Metz et son bassin de vie en s’affranchissant de la dictature de l’instant, loin des flots de l’actualité superficielle. Saison après saison, thème après thème, Court Circuit ambitionne de dresser le portrait de Metz et de sa région, d’en décrire et d’en écrire les identités.

Une indépendance garantie
par les lecteurs

Court Circuit prend le pari et l’engagement d’une information enfin et vraiment indépendante des annonceurs, publics comme privés, et de toutes sortes d’intérêts (financiers, politiques…). Aucune publicité : ce sont les lecteurs, en payant le prix de nos publications, 19 euros tous les trois mois pour 140 pages de lecture et d’art graphique, qui garantissent cette indépendance. En proie à une baisse considérable de ses ventes, la presse écrite traditionnelle survit grâce aux publicités, principalement payées par les pouvoirs publics (collectivités locales essentiellement). Sa perte de crédibilité est une conséquence logique de cette dépendance. Totalement inédit à Metz et dans sa région, le modèle de Court Circuit se veut libre de ses choix et se positionne à l’opposé des pratiques propices aux soupçons et aux collusions toxiques.

Un thème par trimestre, des signatures locales

Court Circuit passe en revue (logique !) un sujet par saison : il l’explore sous tous les angles en allant à la rencontre des femmes et des hommes qui vivent et font vivre la ville et sa région. Acteurs de l’ombre ou figures familières, célèbres ou non, travailleurs du quotidien, artisans de l’économie sociale et solidaire, artistes, sportifs, notables méconnus n’auront plus de secret pour les lecteurs de Court Circuit.

Reportages en immersion, enquêtes d’investigation, rétrospectives complètent un sommaire garanti surprenant et original sur tous les sujets de société et tous les domaines de la vie quotidienne des Messins et des habitants du bassin de vie messin.

Les contributeurs de la revue sont des auteurs locaux (journalistes rédacteurs, photographes, écrivains, dessinateurs, illustrateurs, notamment sortis depuis peu de l’Esal, l’Ecole supérieure d’art de Lorraine à Metz et Epinal). Les contributeurs réguliers et régionaux de Court Circuit seront ponctuellement rejoints par des auteurs extérieurs, invités à porter un regard neuf et original sur des sujets messins.

Court circuit se dévoile

L'équipe

Contributeurs

Numéro en cours

Hiver 2022

#4

Bande de jeunes

Célèbres ou inconnus, engagés ou non, amoureux, révoltés, déconnectés, d’ici ou d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui : les jeunes envahissent les pages de Court Circuit, saison 4 ! Une lecture comme une cure de jouvence.

A retrouver chez vous à partir du 8 février.

Commander le numéro

Sommaire

Leurs enfants avec eux
De leurs parents, ils ont reçu une vocation, parfois un business. Facile, vraiment ? Entrepreneurs, agriculteurs, avocats : trois exemples de transmission familiale et de cohabitation professionnelle.
Un reportage de Sylvain Villaume illustré par Laurent Dupont.

Génération générosité
Ils votent de moins en moins, mais beaucoup s’engagent autrement, et fortement. Bénévolat et don de soi n’attendent pas le nombre des années : la preuve par sept. En prime, un reportage dans les coulisses des « vacances apprenantes » du Secours populaire.
Une enquête d’Emma Poesy illustrée par Olivier Toussaint.

Le salut par l’armée
Qu’est-ce qui peut bien pousser des jeunes d’aujourd’hui à renouer avec la vie en caserne ? Réponse en BD, dans les coulisses du premier régiment du service militaire volontaire de Montigny-lès-Metz.
Un reportage en bande dessinée de Maxence Dupeyré avec l’aide de Charles Michel.

Dernières nouvelles d’avant
Écrivains, Jérémy Bracone et Raoul Nèje s’emparent de deux moments-clés pour la jeunesse : 1998 et 1968 en version lorraine. L’un et l’autre avaient dix-huit ans à l’époque des faits qu’ils racontent. Rien n’y est tout à fait faux ni complètement vrai !
Deux nouvelles de Jérémy Bracone et Raoul Nèje illustrées par Lucie Morel.

Connexion en cours
Il serait un peu trop facile et surtout erroné de croire que la génération des digital natives échappe naturellement à la fracture numérique. Reportage auprès d’associations de lutte contre l’illectronisme, un fléau social.
Un reportage de Rémi Alezine illustré par Audrey Gonnet.

La famille Pringles
Deux adultes, trois enfants, un chien. Une vie de famille peut-elle raisonnablement être qualifiée d’ordinaire ? Pas sûr, surtout quand un fromager se fait portraitiste et se glisse dans la peau de son animal domestique !
Un récit de Jonathan Zydko illustré par Fabrice Noël.

Troquets des brumes
Adolescent, il écumait les bistrots à la sortie du lycée Georges de La Tour. Une trentaine d’années plus tard, Jean-Christophe Diedrich revient sur les lieux de sa jeunesse et remonte mille souvenirs à la surface.
Un témoignage de Jean-Christophe Diedrich illustré par Olivier Toussaint.

Deuxième vie
Victime d’un AVC à vingt-quatre ans, Louis Gustin se réveille aphasique et partiellement paralysé. Il en a aujourd’hui trente-et-un, revit et raconte le combat de sa reconstruction. L’éclatant symbole d’une jeunesse partageuse qui ne se résigne pas.
Conversation avec Sylvain Villaume illustrée par Marie-Laure Simon.

Mon toit, mon tout
Que se passe-t-il derrière les murs d’un foyer des jeunes travailleurs ? Plongée en portraits dessinés dans un incroyable lieu de vie, d’espoir et d’entraide.
Une galerie signée Alix Delgorgue sur des textes d’Anaïs Loumi.

Qui a tué Isabelle Airault ?
Mars 1984, six mois avant l’affaire Grégory. Une jeune fille d’Hettange-Grande est retrouvée assassinée. Affaire non-résolue, mais classée. Classée, vraiment ? Catherine, la sœur de la victime, ne s’y résout pas.
Une enquête de Vianney Huguenot illustrée par Emilie Legin.

Le vert d’avant
La toiture de la gare, son uniforme d’appelé du contingent, les arbres de la grande avenue… Daniel Bourrion se revoit arpenter Metz de sa jeunesse dans la ville intemporelle.
Une chronique écrite par Daniel Bourrion.

Trop jeune pour ces conneries
Dans chaque numéro, le thème de la saison décliné en bande dessinée : c’est l’heure de la Billault Graphie. Cette fois, notre héros se revoit animateur périscolaire auprès d’adolescents retors.
Une chronique dessinée par François Billault.

Et aussi
Des extraits de romans, d’essais ou de nouvelles d’Anne de Rancourt, André Faber et Pascal Wuttke, des infographies et d’autres compléments pour prolonger nos récits. Sans oublier une attention toute jolie : un marque-page inédit sympathiquement glissé à l’intérieur de votre revue.

Prochain numéro

Printemps 2022

#5

Paroles & musiques

Des artistes et des œuvres, des concerts et des festivals, des salles et des studios, des voix, des orchestres, des écoles, quelques notes, des souvenirs, beaucoup d’avenir… La musique est ici chez elle, à Metz et dans sa région comme dans Court Circuit. Un numéro 5 mélodieux.

A retrouver chez vous à partir du 3 juin 2022.

Précommander le numéro

Sommaire

Dans l’univers du Galaxie
La salle de spectacles d’Amnéville a vu passer monstres sacrés et stars planétaires, de Bowie à Beyoncé. Et maintenant ? Récit d’une folle histoire et état des lieux avant travaux.
Un reportage de Sarah Braun illustré par Sarah Lampaert et Robin Vicente.

Rock around the bunker
Un demi-siècle d’histoire(s) ou comment Metz entretient un rapport intense et mouvementé avec le rock.
Un récit de Christophe Prévost illustré par Chloé Burt.

Chapelier Fou, l’avis aquatique
Chapelier Fou se confie au dessinateur Jean Chauvelot, un ami de presque dix ans. Une interview menée dans le bassin d’une piscine.
Un entretien en bande dessiné réalisé par Jean Chauvelot.

Une histoire de Redemption
Deux frères, Mat et Rod, créent avec leur père, JS, un groupe de metal qui fait sensation. Le phénomène Redemption raconté par la mieux placée : la mère et l’épouse des musiciens.
Un récit de Frédérique Poncy-Kuhn illustré par Lucie Morel.

Le jazz est là
Les Trinitaires ont placé Metz sur la carte du jazz. Aujourd’hui perçu comme élitiste, ce genre jadis considéré comme une musique de débauchés s’enseigne et se joue toujours, sur la colline Sainte-Croix et ailleurs dans les environs.
Un reportage de Benjamin Bottemer illustré par Lucile Matter.

Un orchestre dans la ville
Immersion en bande dessinée dans les coulisses de l’orchestre national de Metz, avec pour guides le chef David Reiland et trois de ses musiciens.
Un reportage en bande dessiné d’Alix Delgorgue et Sylvain Villaume.

Musique au cœur
Un concert de rêve, une pianiste ovationnée, une irrépressible crise de toux, et de l’amour aussi. Un texte inédit qui ne manque pas de souffle.
Une nouvelle d’Anne de Rancourt.

Tom à facettes
À la rencontre de Thomas Rocton, trombone basse solo de l’Orchestre national de Metz, mais aussi arrangeur, auteur, compositeur, chanteur, guitariste, pour lui-même ou pour les autres.
Un portrait d’Arnaud Huber illustré par Olivier Toussaint.

Froid biz
Rencontres, promesses sans lendemain, travers du show-biz : avec humour et sans ressentiment, Pierre Hanot nous entraîne dans l’envers du décor de sa vie d’artiste.
Un témoignage de Pierre Hanot.

Un homme de paroles
La gloire en reprenant les chansons des autres. Originaire de Moulins-lès-Metz, Denis Marcellin a marqué l’histoire de l’émission de télé « N’oubliez pas les paroles ». Et vice versa.
Un portrait de Charles Michel illustré par Céline Kriebs.

Duo d’ici
Une carrière solo pour lui, un label pour elle : Romain Muller et Mélodie Boubel racontent une vie de couple en musique.
Conversation avec Sylvain Villaume illustrée par Romain Gamba.

Les antiquaires du son
Depuis 1985, Musea Records traque les disques oubliés pour leur offrir une seconde jeunesse et les diffuser dans le monde entier. Étrangeté locale, notoriété planétaire.
Un reportage de Benjamin Bottemer illustré par Olivier Toussaint.

Memphis-lès-Mécleuves
Dans le village de Mécleuves, le succès du festival de blues repose sur une programmation remarquable, mais aussi sur l’énergie de 130 bénévoles. Hommage en images.
Une galerie signée Olivier Toussaint sur des textes de Jean-Christophe Diedrich.

Dix trucs cool à faire à L’Aérogare
L’Aérogare est son domaine, comme celui des fans de concerts audacieux et de soirées endiablées. Loïc Lusnia nous y entraîne, en dessins et jusqu’au bout de la nuit.
Un reportage dessiné de Loïc Lusnia.

Hendrix à Villerupt
1966 : un guitariste inconnu fait sensation en première partie de Johnny Hallyday. 2022 : Jérémy Bracone enquête sur le passage de Jimi Hendrix à Villerupt, démêlant le vrai du faux, entre mythe et mystifications.
Une enquête de Jérémy Bracone illustrée par Émilie Legin.

Grand écart
Composer une playlist messine pour accompagner la lecture de Court Circuit ? Une mission quasi-impossible que seul un redoutable connaisseur de la scène locale pouvait relever.
Une chronique et une bande-son de Nicolas Tochet.

La disparition des Kranx
Dans chaque numéro, le thème de la saison décliné en bande dessinée : c’est l’heure de la Billault Graphie. Cette fois, notre héros revient courageusement sur une tentative artistique avortée…
Une chronique dessinée par François Billault.

Et aussi…
Des extraits de romans, de nouvelles et de récits de Sébastien Paci, Daniel Bourrion et Richard Sourgnes, des infographies et autres surprises complémentaires qui prolongent nos longs récits. Sans oublier une exclusivité que les collectionneurs s’arrachent : nos marque-pages spécialement fabriqués pour accompagner ce tome 5 !

Numéros précédents