La revue

Metz & sa région en récits

Revue locale & artisanale de reportages de proximité, au croisement de l’information, de la littérature et des arts graphiques, Court Circuit propose un numéro par saison et traite un thème par numéro. Chaque trimestre, une centaine de pages de récits, de portraits, d’enquêtes, d’immersions… À l’exigence d’une écriture de qualité, s’ajoute le recours à toutes les formes modernes du journalisme : reportages dessinés, récits graphiques et illustrés, portfolios… Court Circuit, c’est l’avènement du grand reportage au coin de ma rue.

S’affranchir de la dictature de l’instant

Alors que le public affirme avoir de moins en moins confiance dans la presse écrite traditionnelle dont il se détourne progressivement, à l’heure des courses au buzz et à l’ère du digital, une nouvelle forme éditoriale est apparue avec succès ces dernières années : des revues, ou mooks, contraction anglaise de magazine et de books. Il n’en existe aucune déclinaison locale, alors même que la vie locale se prête parfaitement à l’exercice du reportage sous toutes ses formes. Court Circuit se propose de prendre le temps de raconter l’époque et de raconter Metz et son bassin de vie en s’affranchissant de la dictature de l’instant, loin des flots de l’actualité superficielle. Saison après saison, thème après thème, Court Circuit ambitionne de dresser le portrait de Metz et de sa région, d’en décrire et d’en écrire les identités.

Une indépendance garantie
par les lecteurs

Court Circuit prend le pari et l’engagement d’une information enfin et vraiment indépendante des annonceurs, publics comme privés, et de toutes sortes d’intérêts (financiers, politiques…). Aucune publicité : ce sont les lecteurs, en payant le prix de nos publications, 19 euros tous les trois mois pour 140 pages de lecture et d’art graphique, qui garantissent cette indépendance. En proie à une baisse considérable de ses ventes, la presse écrite traditionnelle survit grâce aux publicités, principalement payées par les pouvoirs publics (collectivités locales essentiellement). Sa perte de crédibilité est une conséquence logique de cette dépendance. Totalement inédit à Metz et dans sa région, le modèle de Court Circuit se veut libre de ses choix et se positionne à l’opposé des pratiques propices aux soupçons et aux collusions toxiques.

Un thème par trimestre, des signatures locales

Court Circuit passe en revue (logique !) un sujet par saison : il l’explore sous tous les angles en allant à la rencontre des femmes et des hommes qui vivent et font vivre la ville et sa région. Acteurs de l’ombre ou figures familières, célèbres ou non, travailleurs du quotidien, artisans de l’économie sociale et solidaire, artistes, sportifs, notables méconnus n’auront plus de secret pour les lecteurs de Court Circuit.

Reportages en immersion, enquêtes d’investigation, rétrospectives complètent un sommaire garanti surprenant et original sur tous les sujets de société et tous les domaines de la vie quotidienne des Messins et des habitants du bassin de vie messin.

Les contributeurs de la revue sont des auteurs locaux (journalistes rédacteurs, photographes, écrivains, dessinateurs, illustrateurs, notamment sortis depuis peu de l’Esal, l’Ecole supérieure d’art de Lorraine à Metz et Epinal). Les contributeurs réguliers et régionaux de Court Circuit seront ponctuellement rejoints par des auteurs extérieurs, invités à porter un regard neuf et original sur des sujets messins.

Court circuit se dévoile

L'équipe

Contributeurs

Numéro en cours

Printemps 2021

#1

À taaaaaaaaaaaable

Changement de générations et nouvelles têtes, autres temps, autres pratiques, autres lieux : pour son premier numéro, Court Circuit regarde dans l’assiette des Messins et passe en revue ceux qui nous nourrissent.

A retrouver chez vous ou en librairie à compter du 29 mars 2021.

Commander le numéro

Sommaire

Nouvelle vague
Leurs nouveaux restaurants devaient ouvrir en novembre, le confinement en a décidé autrement. Depuis, ils s’adaptent. Et témoignent.
Un récit de Sylvain Villaume illustré par Lucile Matter.

La gastronomie par la racine
Une journaliste reconvertie cuisinière et devenue végétarienne soulève le couvercle des marmites messines. Balance ton steak !
Un reportage de Sandrine Issartel illustré par Loïc Lusnia.

Le bras döner
Metz, cité du snack ? Des sondages le prétendent. Vérification du côté de la rue de Paris, rebaptisée « rue du kebab ». À tort ou à raison ?
Un reportage de Charles Kemp illustré par Xavier Pompelle.

Accord vin & fromage
Le caviste de la rue Taison et le fromager de la rue du Grand Cerf discutent à bâtons rompus de leur métier, du commerce de proximité, des effets de la crise sanitaire et de leur passion.
Carte blanche à Rémi Veler et Jonathan Zydko illustrée par Olivier Toussaint.

La croisade des croissants
Industrielle ou artisanale, la viennoiserie ? Une vingtaine de professionnels locaux sont partis en croisade pour défendre le croissant au beurre authentique.
Une enquête d’Anaïs Loumi illustrée par Manon Karsanti.

Le fruit de l’histoire
Un auteur de polars mène l’enquête dans les vergers de Mélanie Demange, agriculture et distillatrice. L’écrivain n’a eu qu’à franchir la route qui traverse Vezon, son village du sud messin, pour suivre la récolte des mirabelles et raconter l’histoire, longue et mouvementée, de toute une (agri)culture locale.
Un récit de Raoul Nèje illustré par Morgane Guiomar.

Chasseuse de gaspi
Un entretien avec l’incarnation locale de la lutte contre le gaspillage alimentaire, créatrice de la Conserverie Locale, où il est aussi question de circuits courts, de solidarité et de nos modes de consommation.
Une conversation avec Manon Carre illustrée par Olivier Toussaint.

La vie au Grand Pré
Immersion photographique dans la ferme d’Amélie et Guillaume Triveillot, éleveurs de volailles à Lorry-Mardigny.
Une galerie signée Marie-Laure Simon.

Jeune et Bon
Thibault Richard, 30 ans, ouvre à Charlie Zanello les portes de l’Atelier Bon. Place Saint-Louis, l’ancien batteur du groupe Portland a choisi la pâtisserie pour exprimer son perfectionnisme quasi-obsessionnel. Et ça, ça n’a pas manqué d’épater le dessinateur messin.
Un reportage en bande dessinée de Charlie Zanello.

Le rapt de la fille du boucher
1975, un enlèvement, une rançon, un condamné à perpétuité. 2021, Court Circuit remet l’histoire à jour.
Un récit de Vianney Huguenot illustré par Émilie Legin.

Dégoûts amers
Une agueusie générale et ses conséquences pour le mangeur messin, une dystopie proposée par un homme de lettres et de goût.
Une chronique écrite par Jean-Christophe Diedrich.

Quand j’arrive à Metz…
Dans chaque numéro, le thème de la saison décliné en bande dessinée : c’est l’heure de la Billault Graphie ! Un indice : il est question du plus célèbre sandwich de Metz.
Une chronique dessinée par François Billault.

Prochain numéro

Été 2021

#2

Le goût des autres

Pour son deuxième numéro, Court Circuit choisit la solidarité pour fil rouge et l’engagement comme mot d’ordre. Un tour d’horizon des multiples façons dont Metz, son bassin de vie et leurs habitants illustrent et incarnent ce que la France scande au troisième rang de sa devise, la fraternité. 148 pages d’un récit éminemment humain.

A retrouver en librairie dès le 18 juin ou chez vous à partir du 21 juin.

Précommander le numéro

Sommaire

Le bruit et l’odeur
La mendicité en ville, trouble à l’ordre public ? Une enquête de terrain auprès des principaux intéressés : les pauvres et ceux qui leur viennent en aide.
Un reportage de Maxime Jacob illustré par Loïc Lusnia.

La ronde des pains
Chaque jour, Michel enfourche son vélo et sillonne les rues de Metz. Dans sa remorque, du pain pour les démunis. Court Circuit prend la roue et retrace le parcours de cet infatigable bon samaritain.
Un reportage en bande dessiné de Sarah Quéraud et Anaïs Loumi.

Travailleur social, mon amour
Il est de toutes les missions du Samu social, le fameux 115, à Metz et en Moselle. Elle est journaliste. Récit passionnant et passionné d’un quotidien dans l’enfer du décor.
Un récit d’Adeline Lamia illustré par Sarah Lampaert.

La liberté est dans le pré
Agriculteur devenu diacre et aumônier à la prison de Queuleu, il projette d’encadrer dans sa ferme, au Sud de Metz, des détenus en fin de peine.
Un reportage de François Pradayrol illustré par Robin Vicente.

Le refuge des femmes
Victimes de la violence de leurs compagnons, elles ont fait appel à une association qui les aide à se reconstruire et témoignent. « Si ça peut aider… »
Une rencontre organisée par Gaëlle Krähenbühl et photographiée par Olivier Toussaint.

Charité. Égalité ? Fraternité !
Lions, Rotary, Kiwanis… Plongée dans le monde assez mystérieux des clubs services, entre bonnes œuvres et connivences assumées.
Un reportage de Gautier Savard illustré par Lucile Matter.

De lointains amis
2015, des centaines de Messins se mobilisent pour accueillir les exilés syriens censés arrivés en France. 2021, Court Circuit dresse le (maigre) bilan de l’opération. Droit de suite et tranches d’humanité.
Un reportage de Charles Michel illustré par Alexandre Tal.

Une vie engagée
Conversation avec Jean-Luc L’Hôte, hier figure du syndicalisme cheminot, aujourd’hui homme de théâtre et incarnation du Quai, centre social et culturel du Sablon.
Une conversation avec Sylvain Villaume illustrée par Romain Gamba.

Les compagnons d’abord
Immersion à Peltre parmi la communauté Emmaüs. Dans l’objectif d’Olivier Toussaint, de belles tronches de vie et tout un bric-à-brac d’humanité.
Une galerie signée Olivier Toussaint sur des textes de Jean-Christophe Diedrich.

Une indomptable bravoure
Entre 1940 et 1942, Suzanne Thiam défie l’ennemi et sauve des vies. Retour sur une certaine idée messine de la résistance et sur une vie de courage.
Un récit de Vianney Huguenot illustré par Émilie Legin.

Assez péroré !
Quand l’écrivain, chanteur et musicien Pierre Hanot nous parle de solidarité, c’est pour mieux ruer dans les encarts.
Une chronique écrite par Pierre Hanot.

Quand j’étais étudiant…
Dans chaque numéro, le thème de la saison décliné en bande dessinée : c’est l’heure de la Billault Graphie ! Où il est cette fois question d’un voisin bien encombrant…
Une chronique dessinée par François Billault.

Et aussi
Un hommage à René Taesch et un extrait de son livre Rue des singes ; un extrait de Rock’ n taules, le premier livre de Pierre Hanot paru en 2005 ; des interviews et des infographies pour compléter les récits et approfondir les sujets, sans oublier une petite attention bien utile et toute jolie : un marque-page glissé à l’intérieur de la revue !