Une aventure locale

Par : Sylvain Villaume | Le : 08 mars 2021

L’objet que vous tiendrez très bientôt entre vos mains s’apparente à un petit miracle. À l’inconscience supposée de proposer un nouveau périodique sur papier à l’ère du numérique roi, ici comme partout, s’ajoutent en 2021 les obstacles qu’une crise sanitaire sans fin dresse sur le chemin de nos initiatives. Mais à défaut de nous simplifier la vie, au moins la période que nous traversons donne-t-elle encore plus de sens à notre démarche : celle d’une revue artisanale et libre, centrée sur le bassin de vie de ses lectrices et de ses lecteurs, ouverte à toutes les formes de récits, privilégiant les faits sur l’opinion et opposant le temps long à la dictature de l’instant.


Au croisement de l’information, de la littérature et des arts graphiques, Court Circuit s’inspire des belles revues qui, depuis plusieurs années maintenant, rencontrent à l’échelle du pays un succès réconfortant à une époque où les Français disent de plus en plus fermement leur défiance à l’égard de la presse. Un agréable démenti aux excuses commodes désignant l’écran et ses usagers comme seuls coupables du déclin de la presse papier. En proposer une déclinaison locale, avec modestie mais avec ambition, relève tout à la fois d’une folle utopie mais d’une impérieuse nécessité, celles et ceux qui ont contribué à la concrétisation de ce projet en sont persuadés. C’est vous, désormais, qui déciderez ou non de l’équilibre à accorder à cette aventure messine. Mais c’est à nous, chaque trimestre, de vous convaincre de notre utilité.


Afin de ne rien devoir à personne d’autre qu’aux citoyens épris de connaissance et de divertissement, Court Circuit n’ouvre ses pages à aucun annonceur, ni public, ni privé. Notre revue n’a pas de publicité à vendre donc pas d’ascenseur à renvoyer, pas de puissant à protéger, pas de voix discordante à escamoter. Son indépendance n’est pas de façade. Écrit et illustré par des contributeurs dont c’est le métier, Court Circuit participe au soutien de professions que nos temps difficiles n’épargnent pas. Saison après saison, thème après thème, notre seul but est de dresser le portrait contemporain de Metz et de sa région, d’en décrire les identités.


À l’heure où la crise sanitaire et le dérèglement climatique interrogent nos modes de consommation, le premier numéro – celui d’un nouveau printemps – porte sur l’alimentation. Court Circuit regarde dans l’assiette des Messins et passe en revue, cela va de soi, celles et ceux qui nous nourrissent. À taaaaaaaable !

Sylvain Villaume
Directeur et fondateur de la revue

>> Découvrir le sommaire

Partager l'article

Numéro en cours

Les dernières actualités

Dans la Boîte à M’Alice

La Boîte à M’Alice, rendez-vous hebdomadaire culturel de Moselle TV, consacre une émission à la sortie du tome 5 de Court Circuit. Autour de Sylvain Villaume, fondateur et directeur de Court... En savoir plus

1, 2, 3, 4…musique !

Une joyeuse cacophonie s’empare du tome 5 de Court Circuit. Au programme : de la musique, dans tous les styles et pour tous les goûts, accompagnée de nos mots sous toutes les formes :... En savoir plus

La bande-son de Court Circuit

Un numéro de Court Circuit consacré à la musique se lit, évidemment, mais il s’écoute aussi. Pour accompagner la lecture de notre tome 5, nous avons donc confié à Nicolas Tochet, l’un des... En savoir plus